3 façons pour payer moins d'impôts

3 façons pour payer moins d'impôts

Payer moins d'impôts, quel contribuable n'en rêve pas ? Les impôts sont, bien sûr, indispensables pour rendre service aux citoyens. Toutefois, dans certains cas, le contribuable paie plus qu'il ne doit. Il existe plusieurs façons pour payer moins d'impôts. Trois d'entre elles sont expliquées dans cet article.

Voici donc ces 3 façons pour payer moins d'impôts

1- L'investissement dans l'immobilier

Pour les Français, investir dans la pierre est un excellent moyen pour placer leur argent sur le long terme. L'immobilier est une valeur refuge, mais il affiche d'autres avantages.

En effet, l'investissement dans l'immobilier permet d'alléger le montant des impôts à payer de façon tout à fait légale. Le gouvernement a mis en place plusieurs lois de défiscalisation immobilière que le contribuable peut utiliser pour réduire ou déduire ses impôts ou pour amortir ses charges. Parmi les dispositifs les plus connus, il y a :

  • La loi Pinel : elle consiste à investir dans le neuf et à mettre le logement en location pour une durée déterminée. En fonction de la durée choisie, l'investisseur récupère un pourcentage sur le prix de revient du bien : 12% sur 6 ans, 18% sur 9 ans et 21% sur 12 ans.
  • Loi Bouvard : le logement meublé neuf doit être mis en location pendant 9 ans au moins. L'économie d'impôt est plafonnée à 11% de la valeur de la résidence.
  • Dispositif Denormandie : consiste en l'acquisition d'une maison ou d'un appartement qu'il faut restaurer. Le prix de l'investissement est plafonné à 300.000€ par an et le montant des travaux de restauration doit être d'au moins 25% calculé sur le coût global de l'opération.

2- L'investissement dans les Sociétés de Financement de l'Industrie Cinématographique et de l'Audiovisuel

Il est possible de bénéficier d'une réduction de l'impôt sur le revenu en investissant dans une ou des Sofica. Cette dernière est une société d'investissement ayant pour activité la collecte de fonds privés pour le financement de l'industrie du cinéma. Dans ce type d'investissement, le capital est bloqué pendant 5 à 10 ans et le risque de perte est considérable.

Il faut en effet savoir que le rendement est généralement négatif et que le capital n'est restitué qu'à 75% à 90% pour une durée de 5 ans au moins. Toutefois, la réduction d'impôt est importante : le taux peut aller jusqu'à 48% calculé sur le montant de la souscription.

3- L'investissement dans le capital d'une PME

Souscrire au capital initial d'une petite entreprise ou aux augmentations de son capital permet de bénéficier d'une réduction d'impôt de 18% de l'investissement effectué. Les versements sont plafonnés à 50.000€ pour les célibataires et à 100.000€ pour les couples mariés ou pacsés. Si les versements sont supérieurs au plafond, l'excédent sera reporté sur l'impôt à payer sur les cinq années suivantes. Afin de profiter de la réduction d'impôt, les titres doivent être conservés durant au moins 5 ans.

Par ailleurs, l'entreprise doit être une PME soumise à l'impôt sur les sociétés. Elle doit avoir moins de 250 salariés et son chiffre d'affaires ne doit pas dépasser 50 millions d'euros par an.